Nous pouvons faire mieux : exploitons l’innovation en médecine

RÉDIGÉ PAR LE DR DEEPAK KAURA LE 27 AOÛT 2018 POUR CANADIANHEALTHCARENETWORK.CA

headshot

Certains diront que le système de soins de santé canadien est l’une de nos institutions les plus précieuses. Et, comme pour tout ce qui nous tient à cœur, nous avons de grandes attentes vis-à-vis de cette institution; nous la soumettons à une étroite surveillance et espérons qu’elle excelle en tout.

Malgré les progrès de la science médicale, qui se traduisent notamment par la disponibilité des mégadonnées en santé et l’émergence de technologies comme la robotique, l’impression 3D, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, l’ossature du système n’a pratiquement pas changé depuis sa création dans les années 1950 et 1960. Nous pouvons faire mieux.

 

Il y a cinq ans, j’ai quitté le Canada pour aller travailler au Qatar. J’aspirais à acquérir une expérience pratique dans le cadre d’un projet que l’on aurait pu qualifier de chimérique : réaliser l’impossible. Inspiré par les initiatives qui avaient émergé ici au Canada, je suis revenu, plein d’optimisme quant à notre avenir collectif et aux possibilités que je vois se profiler à l’horizon. En ma qualité de nouveau président du Conseil d’administration de Joule, filiale de l’AMC ayant pour mission de stimuler l’innovation dirigée par des médecins et d’encourager l’adoption de solutions novatrices, mon but sera de travailler avec les médecins et avec la communauté d’innovation médicale en vue de façonner un avenir prometteur pour les médecins, les équipes de soins de santé et, bien entendu, la population canadienne.

Les meilleures solutions voient le jour lorsque la créativité est mise à profit en réponse à un problème. J’estime que nous sommes à un moment charnière de l’histoire. La courbe des progrès de l’innovation et de la technologie augmente de façon exponentielle. Nous ne pouvons pas continuer de prendre du retard par rapport aux autres secteurs. Si nous, médecins, ne jouons pas un rôle de chef de file dans l’évolution de la prestation des soins de santé, non seulement serons-nous touchés par l’inévitable progrès à venir, mais nous aurons également manqué l’occasion parfaite de créer non pas un meilleur système, mais bien LE système par excellence.

Je ne prétends absolument pas que le processus est simple, mais je crois que les initiatives seront récompensées. C’est l’une des choses que Joule s’engage à faire : faciliter le parcours des futurs médecins et des médecins en exercice, à toutes les étapes de leur carrière.

Il y a un proverbe africain qui dit : « Si tu veux aller vite, vas-y seul, mais si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble ». Cette notion de collaboration et de soutien m’a suivi tout au long de ma carrière. Les fois où j’ai essayé de réaliser quelque chose en solitaire, les résultats ont été beaucoup moins satisfaisants que lorsque je travaillais avec d’autres personnes à la résolution d’un problème. Lorsque je sollicitais l’aide de mes mentors et de mes collègues, j’avais souvent droit à une réponse positive. Les idées que j’ai exposées à d’autres personnes et concrétisées de façon collaborative ont pris une forme tangible et vraisemblablement réussie. Celles qui me semblaient spectaculaires, mais pour lesquelles je n’ai sollicité l’aide de personne ont échoué.

Si vous êtes médecin et que vous avez des idées qui pourraient nous permettre de faire mieux, vous avez besoin d’un bon réseau. Dans l’abstrait, cela peut sembler assez simple. Après tout, un réseau se résume à un groupe de personnes qui sont en relation, unies par divers liens. Peut-être, mais la création d’un réseau de confiance demande généralement beaucoup de temps et d’efforts. Grâce à Joule, les médecins peuvent accéder directement à d’autres médecins créatifs et visionnaires partageant les mêmes idées, et créer avec eux des solutions prodigieuses.

S’il y a une chose que l’histoire nous a apprise, c’est que souvent, la notion d’impossibilité n’est qu’un état d’esprit. À un certain moment, la plupart des gens étaient incapables d’imaginer des concepts comme les rencontres virtuelles entre médecins et patients, les diagnostics à domicile, le rôle de l’intelligence artificielle en santé, et j’en passe! Mais tous ces concepts sont devenus possibles parce que quelqu’un quelque part était convaincu que nous pouvions faire mieux.

Avec le leadership et la créativité des médecins au Canada, je suis convaincu que nous pouvons trouver de meilleures solutions afin de nous assurer un bel avenir collectif.

Je suis impatient d’entreprendre cette grande aventure avec vous tous.