La réalité augmentée

Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre que la plupart des médecins passent plus de temps le nez dans la paperasse et les tâches administratives qu’auprès de leurs patients. Pour la première fois, le Canada compte un plus grand nombre d’aînés que d’enfants, soit 16,9 % de la population, et ce chiffre ne fait que croître. D’ici 2036, on s’attend à ce que les aînés constituent 25 % de la population canadienne.

Bien que le vieillissement ne soit pas d’emblée synonyme de mauvaise santé ou d’invalidité, le risque augmente avec l’âge dans les deux cas. D’ailleurs, nous assistons déjà à une intensification de la demande de soins.

Comment pouvons-nous répondre à la demande croissante de soins médicaux?

La réalité augmentée est l’une des quelques technologies exponentielles qui connaissent une croissance rapide, modelant les grandes industries et tous les aspects de nos vies. Absolument tous : de notre façon de visionner les films et de regarder la télévision ou de nous déplacer en ville jusqu’à notre façon d’interagir avec notre environnement, y compris les soins de santé.

En quoi la réalité augmentée peut-elle nous être utile dans un contexte médical?

Voyez au-delà des dossiers de santé électroniques, des portails-patients et des applications de télésanté que vous utilisez peut-être au quotidien. La réalité augmentée ajoute des renseignements contextuels au monde qui vous entoure. Vous pouvez notamment :

  • Associer des médias numériques à des images en direct lors d’une intervention chirurgicale pour avoir sous la main des données essentielles en temps réel et ainsi ne pas avoir à détourner votre attention du patient qui reçoit les soins;
  • Retransmettre cette intervention chirurgicale en direct à des collègues à l’autre bout du monde à des fins de formation;
  • Appliquer des connaissances théoriques à une représentation du corps humain en 3D à mesure qu’elles sont acquises, rendant l’apprentissage interactif et immédiat.

Les possibilités sont infinies.

Augmented reality image
Figure 1 : Casque de réalité augmentée HoloLens de Microsoft

À l’heure actuelle, seuls 14 % des médecins peuvent effectuer des visites virtuelles. Mais cette proportion change rapidement.

Cette solution numérique progresse à grands pas au Canada et au sein d’organisations comme le Centre hospitalier de l’Université de Montréal, qui l’utilise pour superviser des interventions chirurgicales en temps réel. Des organisations comme l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal ont déjà intégré la réalité augmentée à des fins de formation à distance dans le cadre d’activités variées.

Figure 2 Augmented Reality image
Figure 2 : Philips Lumify associé à Reacts – Première solution de télé-échographie intégrée

 

Éducation et formation

Soins des plaies à distance

 

Diagnostic médical

Supervision chirurgicale

Bref, vous gagnerez du temps. Ce temps, vous pourrez le consacrer à vos patients, à la recherche ou à la formation. Il n’en tient qu’à vous.

Comment adapterez-vous votre pratique aux solutions d’avenir? 

Publications

Augmented Reality in Neurosurgery: A Systematic Review
via ncbi.nlm.nih.gov

Systematic Review on the Effectiveness of Augmented Reality Applications in Medical Training
via ncbi.nlm.nih.gov

A Novel Augmented Reality Navigation System for Endoscopic Sinus and Skull Base Surgery: A Feasibility Study
via ncbi.nlm.nih.gov

Augmented Reality: A Brand New Challenge for the Assessment and Treatment of Psychological Disorders
via ncbi.nlm.nih.gov