Tractus Medical

DAbhiram Cherukupalli​​
Tractus Medical

Bénéficiaire d’une subvention à l’innovation de Joule
Catégorie : Médecins innovateurs émergents
10 000 $

À propos de l’innovation :

Quand un patient arrive à l’urgence avec un poignet fracturé, la norme thérapeutique consiste à faire une traction manuelle, qui exige que plusieurs médecins tirent simultanément sur le poignet pour remettre les os fracturés en place. Cette intervention échoue 45 % du temps, souvent parce qu’une force inadéquate ou inégale a été exercée. En cas d’échec, le patient doit être opéré. 

Tractus Medical a conçu un appareil qui peut être utilisé par un seul médecin et qui assure une traction fixe uniforme pendant tout le traitement et la pose du plâtre. Cet appareil peut améliorer la rapidité et la précision du traitement et augmenter le roulement de patients à l’urgence. De plus, il permet d’offrir un traitement plus efficace ne nécessitant pas de chirurgie, ce qui réduit le temps que les patients passent dans le système de santé. 


Abhiram Cherukupalli

À propos du bénéficiaire :

Le Dr Abhi Cherukupalli est résident en médecine familiale à l’Université de la Colombie-Britannique. Il se passionne pour la santé mondiale et l’innovation médicale.

En quoi la subvention lui sera-t-elle utile? 

La subvention à l’innovation de Joule aidera le Dr Cherukupalli et son équipe à faire de Tractus un appareil commercialisable. 

Ils comptent utiliser les fonds pour : 

  • constituer Tractus Medical en société;
  • mettre au point et fabriquer un prototype; 
  • demander un brevet provisoire;
  • demander à Santé Canada l’autorisation de commencer des essais cliniques.

Citation

« Quand j’ai fait un stage en orthopédie, j’ai dû courir d’un bout à l’autre de l’urgence pour trouver des potences pour intraveineuse, des pièges à doigts, des poches de solution saline et de la corde, qui allaient me servir à fabriquer des appareils de traction de fortune afin d’aider à remettre les os en place quand nous manquions de personnel. Je me disais qu’il devrait y avoir une meilleure façon de faire. »